Sortie de secours par Myriam de Repentigny

Informations générales

  • Auteur(e)Myriam de Repentigny

  • CatégorieTabou

  • Nombre de pages272

  • Date de parutionSeptembre 2018

  • Maison d’éditionÉditions de Mortagne

  • Prix16,95$

Résumé

Entre les devoirs, les cours de piano, la troupe de danse et les exigences de sa mère, Raphaëlle n’a pas beaucoup de temps pour rêver. Jusqu’à ce fameux party où elle fait la connaissance d’Axel, un garçon mystérieux dont elle s’éprend aussitôt. Elle ne pense qu’à lui et trouve mille prétextes pour aller le voir le plus souvent possible à son appartement, en ville. Alors que ses parents pataugent en plein divorce, Raphaëlle savoure chaque minute d’indépendance loin de sa maison.

C’est ainsi qu’un soir, l’adolescente va retrouver Axel pour de bon, au lieu de rentrer chez elle comme prévu.

Pendant les semaines qui suivent, la fugueuse expérimente les joies de la liberté et la passion amoureuse, mais aussi l’insécurité et la précarité. Saura-t-elle faire les bons choix et éviter les pièges de la rue?

Le phénomène de la fugue est de plus en plus répandu chez les jeunes de douze à dix-sept ans, principalement en milieu urbain. Laissés à eux-mêmes dans la rue, ils découvrent qu’il est souvent plus facile d’entrer dans ce monde que d’en sortir. Spontanée ou planifiée, la fugue, qui n’est pas synonyme de plaisir, peut représenter une échappatoire, une manière de revendiquer sa liberté, de demander de l’aide ou encore d’exprimer une certaine révolte. Quoi qu’il en soit, elle envoie toujours un message.

Avis

Avant de lire ce livre, j’avais un peu peur qu’il soit très semblable à Fille à vendre qui se trouve dans la même collection. J’ai été soulagée de constater que ce n’était pas du tout le cas. J’ai l’impression que l’auteure a pris en compte les éléments qui devaient être contraire au roman de Dïana Bélice, ce qui est une très bonne chose. Grâce à son livre, j’ai pu voir la fugue sous un tout autre angle. C’est assez triste qu’elle mène dans la plupart des cas vers les drogues, l’itinérance et la prostitution. L’auteure a voulu faire ressortir le message qu’il ne faut pas juger les autres avant même des les connaître, car on ne sait pas ce qu’ils ont dû traverser dans leur vie avant de se retrouver à la rue. Je trouve qu’elle a totalement raison pour ce point. Aussi, elle a voulu montrer que, malheureusement, l’amour peut parfois rendre aveugle au moment de prendre des décisions importantes sur notre vie.

Je ne sais pas trop quoi dire sur les personnages à part que la situation dans laquelle ils se trouvent est assez dommage. Parfois, un grand manque de communication peut changer la vie des gens de façon négative. C’est ce qui est arrivé avec Raphaëlle et sa mère. C’est aussi très triste de voir que plusieurs personnes peuvent perdre leur vie à cause de la drogue. Par chance, je trouve que les refuges sont d’une très grande aide. Ils permettent aux gens de ne pas dormir dans la rue, d’avoir de quoi se nourrir et d’avoir quelqu’un à qui se confier.

J’ai bien aimé ma lecture. Elle était remplie d’émotions. J’ai trouvé l’histoire très enrichissante. Je remercie les Éditions de Mortagne pour l’envoi. 🙂

Note globale

8.4/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *