Sutures par François-Bernard Tremblay

Informations générales

  • Auteur(e)François-Bernard Tremblay

  • CatégoriePolicier

  • Nombre de pages344

  • Date de parutionOctobre 2018

  • Maison d’éditionÉditions de Mortagne

  • Prix24.95$

Résumé

Montréal connaît des heures sombres.

Après être disparus quelques jours, des gens refont surface… un organe en moins. Ils ne se souviennent de rien, et le mystère plane sur ce qui a pu leur arriver.

Nick Jarvis et sa collègue Julie Montpetit héritent d’une enquête qui les transporte dans un univers qu’ils méconnaissent : hôpitaux, médecins, transplantations…

Forcés de plonger dans l’enfer du trafic humain et du marché noir des organes, ils n’ont pas fini d’être surpris par les nouveaux Frankenstein de l’horreur.

Non, la métropole n’est définitivement plus une ville paisible et sécuritaire où il fait bon vivre.

Avis

Les romans policiers, ce n’est malheureusement pas pour moi ! J’ai essayé de m’accrocher le plus possible au suspense pour avoir la chance d’apprécier ma lecture, mais ça a été un flop total. Il y avait trop de personnages à mon goût. J’étais totalement désorientée au moment de savoir qui était qui. La description était souvent longue, ce qui ralentissait mon rythme de lecture. J’ai passé près d’un mois à le lire tellement il ne me plaisait pas. C’est assez triste, puisque j’avais bien aimé le début.

Je me suis attachée à aucun personnage, puisque j’étais constamment mélangée. J’ai vite compris que Nick Jarvis était le personnage principal de l’histoire, mais il n’a pas vraiment eu un impact sur moi. J’aurai préféré en connaître un peu plus sur lui. Cependant, j’ai trouvé bien d’avoir le point de vue des trafiquants d’organes. C’est ce qui mettait un peu de piquant à l’histoire.

Malgré les points négatifs, j’ai pu discerner certains points positifs. Le fait que l’auteur ait énoncé des criminels réels dans son livre rendait l’histoire plus crédible. J’avais l’impression que tout ce que je lisais était arrivé. Le sujet traité était aussi très bien choisi. C’était le premier livre que je lisais sur le trafic d’organe. Je ne pense pas en relire, mais je suis quand même contente d’avoir pu sortir de ma zone de confort avec celui-ci. Même s’il ne m’a pas plu, je le conseille à tous les fans de romans policiers.

Je remercie les Éditions de Mortagne et Communications Julie Lamoureux pour l’envoi. 🙂

 

     

Note globale

6/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *