Antonin par Samuel Champagne

Coup de cœur

Informations générales

  • Auteur(e)Samuel Champagne

  • CatégorieAdolescent, Drame, LGBTQ

  • Nombre de pages408

  • Date de parutionJanvier 2019

  • Maison d’éditionÉditions de Mortagne

  • Prix16,95$

Résumé

S’ils savaient…

Cette phrase, c’est toute ma vie. Il y a beaucoup de choses que les gens ignorent à mon sujet. J’ai une famille qui m’aime, des amis, je suis bon à l’école. On dit aussi de moi que je suis un grand artiste. Mon existence est parfaite, semble-t-il.

Mais j’en ai eu une autre, avant, avec des parents biologiques qui sont restés dans ma tête, même après mon adoption. Je songe sans cesse à mon père, en colère par ma faute. À ma mère, partie m’acheter un cadeau sans jamais revenir. À ces journées que j’ai passées seul, dans l’appartement, à l’attendre du haut de mes six ans. Je pense à la chance que j’ai eue qu’on ait bien voulu de moi et à tout ce que je dois faire pour qu’on ne m’abandonne pas de nouveau.

C’est pourquoi je cache ma douleur. Pour que personne ne sache que je fais des crises de panique ou des cauchemars, parfois même éveillé. Ni ces parents qui me sont tombés du ciel, ni mon frère, ni mes amis. Et surtout pas William, le gars que j’aime, le seul avec qui j’arrive à oublier. Il faut que je garde la tête haute et le passé à l’intérieur. Mais les souvenirs refont toujours surface, et je commence à manquer de force pour les affronter.

La collection Kaléidoscope raconte la vie mouvementée de plusieurs jeunes qui fréquentent le secondaire ou le cégep. Avec des thématiques LGBTQ+ en trame de fond, chaque roman met de l’avant un personnage adolescent. Dans Antonin, le choc post-traumatique est abordé.

Avis

Ce livre m’a brisé le cœur en mille morceaux. Je ne penserai pas qu’il serait aussi triste et dur. L’auteur a frappé fort en choisissant des scènes percutantes et remplies de douleur. Je devais parfois déposer ma lecture, car elle me faisait trop de peine. Malgré cette forte tristesse qui s’y dégageait, j’ai aussi ressenti de l’espoir. Je souhaitais que tout s’arrange pour Antonin, même si ses séquelles étaient trop importantes.

Antonin m’a beaucoup fait penser à moi quand j’étais adolescente. Tout comme lui, je me refermais sur moi-même par peur de ce que les gens penseraient de moi. Je me créais constamment des scénarios qui m’affectaient émotionnellement. C’est un peu pour ça que je me suis autant attachée à ce personnage. Je comprenais ce qu’il vivait, sachant que son histoire était douloureuse. J’espérais toujours qu’il arrive à se sortir de cette boucle sans fin qui le plongeait de plus en plus dans un trou noir. J’ai aussi adoré Will ! Il a su être patient avec Antonin en lui montrant qu’il faut savoir profiter de chaque bon moment de la vie. Cette façon de penser est ce qui m’a le plus plu chez lui.

Cette histoire m’a confirmée que j’ai bien fait de classer Samuel Champagne comme étant l’un de mes auteurs préférés. J’ai déjà hâte de découvrir les prochains romans de la collection Kaléidoscope. Je remercie infiniment les Éditions de Mortagne et Communications Julie Lamoureux pour l’envoi. 🙂

     

Note globale

10/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *