Rien de trop beau pour mes 18 ans

Informations générales 

Auteure : Joannie Touchette

Nombre de pages : 384

Date de parution : Avril 2017

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 19,95$

Résumé

Dans mon ancienne vie, j’étais pétillante et constamment de bonne humeur. J’avais une famille unie et heureuse, une meilleure amie hors pair et un premier amour à faire rêver n’importe quelle fille. Jusqu’au jour où mon bonheur a volé en éclats, me poussant à suivre ma mère dans une autre ville pour fuir cette nouvelle réalité que je refusais d’accepter.

Nous étions enfin bien, toutes les deux, solidaires et complices comme jamais. Mais voilà que la maladie vient d’emporter mon unique alliée, me laissant seule derrière. Et, comme si le karma s’acharnait sur moi, mon « père », le roi du silence ces dernières années, m’a invitée chez lui pour les vacances d’été. À quoi ai-je pensé en acceptant ? J’imagine déjà tout ce qui m’attend si je retourne là-bas… Tous ceux qui m’attendent…

Mais si je m’étais trompée ? Si cette nouvelle existence qui s’offre à moi, maintenant que je suis majeure, était mieux que ce que j’avais supposé ? Mon père semble faire des efforts pour qu’on se rapproche. Will, mon ami d’enfance, s’assure que je m’amuse. Et un emploi pas trop mal tombe du ciel… Je pourrais être étonnée par ce que la vie me réserve encore, qui sait ?

Et tu n’es pas au bout de tes surprises, ma chère Violet !

Avis

Si je pouvais qualifier ce roman par un mot, je choisirai : divertissant. Ce livre n’a pas été parfait, mais je l’ai quand même bien aimé. Je me souviens avoir hésité avant de me lancer dans cette lecture, car j’avais peur de m’avoir uniquement fiée à la page couverture, qui est très belle en passant. Je suis contente d’avoir sauté le pas, car ce livre m’a fait vivre des sensations fortes. Ça faisait très longtemps que je n’avais pas lu un livre aussi simple qui va droit au but. 😊 Joannie Touchette ne passe pas par quatre chemins dans ce livre ! Les descriptions sont juste assez longues et il y a un lot de dialogues (en plein ce que j’aime). L’écriture est très fluide et l’histoire est très intéressante. Il m’était difficile de laisser mon livre de côté.

J’ai bien aimé les personnages. Je peux avouer que j’ai trouvé Violet un peu bébé dans la première moitié du roman, mais elle a su agir en adulte par la suite. Je n’arrêtais pas de me demander qui elle allait choisir entre William, son meilleur ami d’enfance, et Mikael, son « kick » depuis l’âge de 13 ans. Violet m’a donnée l’envie de me passionner pour la photographie. 😱 La façon dont elle agissait quand elle prenait une photo me fascinait. J’avais moi aussi envie d’avoir un appareil photo afin de prendre de bons clichés (je suis sûre que mes photos seront catastrophiques xD). C’est toujours bien d’avoir une passion à laquelle se rattacher. Certains sujets dans cette histoire, comme la mort, ne sont pas faciles à lire. Ça m’a attristée de voir à quel point la mort de la mère de Violet l’a affectée. 😔 Au moins, elle a pu être bien entourée même si ça lui a pris du temps à le réaliser.

Il y a certaines choses qui m’ont chicotées dans ce livre, entre autre, les drames interminables. Il y en avait partout ! J’avais l’impression de faire une overdose de drames. 😣 Toutes les pires situations qui peuvent arriver dans une vie étaient présentes. Je comprends que ça puisse nous aider à avoir un certain lien avec les personnages puisque certaines personnes peuvent vivre des situations semblables, mais j’en aurai mis beaucoup moins. À chaque début de chapitre, je me disais : « il va encore y avoir un drame, j’en suis sûre. Et je n’avais pas tort la plupart du temps ! Aussi, la grosseur de l’écriture me décourageait… J’ai dû emprunter le livre en format numérique dans une plateforme pour les bibliothèques (pretnumerique.ca pour les intéresser) pour pouvoir le lire sur ma liseuse. À part ça, l’histoire était bien.

Je remercie les Éditions de Mortagne pour l’envoi ! J’ai bien aimé ma lecture et j’en prendrai bien une autre comme celle-là. Je conseille ce roman à toutes les personnes âgées de 13 ans et plus. 🙂

Note globale : 7.5 / 10

Brisée

Informations générales

Auteure : Andréanne Dubois

Nombre de pages : 208

Date de parution : Avril 2015

Maison d’édition : Éditions la semaine

Prix : 24,95$

Résumé

Pour Julie, tout est beau et tout va bien. Elle vit avec sa mère et le conjoint de celle-ci, elle a de merveilleux amis sur qui elle peut toujours compter et elle entretient une belle relation avec Marc, son amoureux. Or, alors qu’elle va le rejoindre pour passer un week-end romantique chez lui, tout bascule : elle se fait sauvagement agresser par les meilleurs amis de son copain.

Honteuse et humiliée, la jeune femme est atterrée lorsque Marc dit ne pas la croire. Il estime même qu’elle est responsable de ce qui lui est arrivé. Heureusement, Julie trouve réconfort auprès de ses amis et de sa famille qui la soutiennent du mieux qu’ils le peuvent dans cette terrible épreuve.

S’ensuit une bataille contre les mauvaises langues. Justice sera-t-elle rendue ? Julie retrouvera-t-elle un semblant de dignité et de normalité ?

Une fiction inspirée de confidences et de cas vécus par des jeunes qui ont été victimes de violence sexuelle. Un roman qui convient aux jeunes de 16 ans et plus.

Avis

Je suis complètement sous le choc ! Je n’arrive pas à croire que les agresseurs de Julie ont agit d’une façon aussi cruelle avec elle. Je ne sais pas quoi dire à part que je suis présentement dans une rage extrême. 😡 Je sais que c’est uniquement un livre et que ces personnages n’existent pas, mais ça me fâche quand même ! Aussi terrible et horrible qu’il l’a été, ce livre est un vrai coup de cœur. 😍Je n’ai pas pu le lâcher tellement il a été captivant du début jusqu’à la fin ! C’est la première fois que je lis un livre de cette auteure et j’aime bien sa plume. Je ne dirai pas que je l’adore, car les dialogues n’étaient pas assez fluides à mon goût. 😕 Par chance, l’histoire était tellement intéressante que, par moment, j’en oubliais la non fluidité de ceux-ci.

Je me répète sûrement ces temps-ci dans mes chroniques, mais j’avais envie d’être là pour Julie. Ce qu’elle a traversé n’a pas été facile. Heureusement qu’elle a été entourée de gens qui l’aiment et qui ont été là pour elle. 🙂 Comme vous le savez sûrement, j’ai complètement détesté les agresseurs de Julie. Ce n’est tellement pas humain de violer quelqu’un. Ça me fâche tellement le sujet du viol ! 😠 Sinon, j’ai adoré Thomas ! Il est tellement adorable et gentil. Il a été là pour Julie tout au long de l’histoire. (Je ne vous parlerai pas des autres personnages par peur d’en dire trop. x))

Je suis vraiment contente d’avoir pu découvrir ce livre. 😊 Une chance que je suis allée au Salon du livre de Montréal et que je suis tombée par hasard sur ce roman ! Je le conseille aux personnes âgées de 16 ans et plus et qui veulent en apprendre plus sur le viol. 🙂

Note globale : 10/10

Chroniques post-apocalyptiques d’une enfant sage

Informations générales

Auteure : Annie Bacon

Nombre de pages : 120

Date de parution : Novembre 2016

Maison d’édition : Bayard Canada

Prix : 15,95$

Résumé

Astride est une adolescente de treize ans d’un naturel réservé. À la suite d’un cataclysme déclenché par des scientifiques, elle se retrouve seule, sans parents ni amis. La jeune fille se réfugie dans le seul endroit qu’elle juge sécuritaire : la bibliothèque du quartier. Pour combler ses besoins primaires, elle s’approvisionne dans les commerces avoisinants et découvre que d’autres ont survécu et que la nourriture se faisant de plus en plus rare, les actes de violences vont se multiplier.

Avis

J’ai bien aimé cette histoire ! C’était une agréable expérience de lire un livre qui se passait à l’état de nature. J’ai adoré que les livres soient mis en avant dans cette histoire. 😃 Je pense que si c’est la fin du monde un jour (ce que je ne souhaite aucunement), je me réfugierais dans une bibliothèque comme la fait Astride.

Astride est une adolescente très débrouillarde ! 😮 Même après l’apocalypse, elle a su trouver un endroit où vivre. Elle s’est occupée seule de la bibliothèque du Plateau Mont-Royal et s’est démenée pour se trouver de la nourriture. Ça ne doit vraiment pas être facile de vivre seul après une apocalypse. J’ai trouvé qu’Armand était quelqu’un de bien. ☺ Même s’il avait l’air refermé sur lui-même lorsqu’il écrivait des histoires, j’ai pu m’apercevoir que c’était quelqu’un de sensible.

Ce livre m’a beaucoup plu ! C’était un tout autre genre de lecture que j’ai pu découvrir. Je trouve que l’auteure a eu une bonne idée en faisant en sorte que les pages blanches du livre représentent le présent et que les noires représentent le passé. 😋 C’est original et bien pensé ! Ce que je n’ai pas aimé de cette histoire est qu’Astride était considérée comme une enfant. Il me semble qu’à treize ans, on est adolescent. 😐 J’avais l’impression que l’auteure la voyait comme si c’était une fille du primaire, mais on peut clairement deviner, à l’aide de son âge, qu’elle est au secondaire. À part ça, c’était une très belle histoire !

Je remercie infiniment les éditions Bayard Canada pour l’envoi ! 😊Je suis super contente d’avoir pu faire la découverte de ce livre. Je le conseille à tous ceux qui veulent connaître la vie d’une jeune adolescente après une apocalypse. 😜

Note globale : 9.2 / 10

 

Recherché

recherche_Informations générales

Auteure : France-Anne Blanchet

Nombre de pages : 117

Date de parution : Octobre 20154

Maison d’édition : Bayard Canada

Prix : 17,95$

Résumé

Orphelin, Marc a été séparé de son frère à la mort de sa mère. Depuis sa fugue de sa famille d’adoption, il mène une vie d’itinérance. Il lave les vitres des voitures et dort dans des endroits de fortune. Malgré un avis de recherche, personne ne l’a reconnu. Et pour cause, Marc a désormais une allure de délinquant qui ne ressemble en rien à la photo de l’adolescent porté disparu. Accompagné d’Antoine, son fidèle pitbull, il tente de survivre dans les rues de Québec. Sa rencontre avec Lucien Lupien va tout changer. Ce drôle de libraire l’accueille sous son toit et lui apporte son soutien. Au début, Marc a de la difficulté à accepter l’aide d’un étranger. Mais peu à peu, une complicité s’installe entre l’adolescent et le vieil homme. Lucien l’initie même à la culture romaine en établissant un subtil parallèle entre cette civilisation et la nôtre. De cet échange naîtra une belle amitié qui permettra à Marc de retrouver sa voie. En se réconciliant avec son passé, le garçon résoudra aussi l’énigme de la disparition de son frère jumeau.

Avis

Ce livre était remarquable ! Il m’a fait découvrir la vie difficile d’un adolescent qui s’est enfui de chez sa famille d’accueil. Ce n’est pas un situation facile. J’ai connu des gens qui allaient dans plusieurs familles d’accueil  et ils n’avaient pas l’air heureux. 😣 Je pense que c’est pour cette raison que cette histoire m’a autant touché ! L’auteure a pu parler de ce sujet d’une tellement belle façon. Je crois bien que c’est la première fois que je lis une histoire qui parle de ce sujet.

Je ne penserai pas dire ça, mais je crois bien que la fugue de Marc a été la plus belle chose qui a pu lui arriver ! (Je ne suis pas en train de vous inciter à fuguer, au contraire !) Grâce à ça, il a pu faire la rencontre de monsieur Lupien, un homme qui a changé sa vie. Il y a toujours ce genre de personnes qui nous font garder espoirs. 😊 C’est heureusement ce qui s’est produit avec Marc. Aussi, il a pu connaître le monde de la littérature grâce à Monsieur Lupien qui était propriétaire d’une librairie. Le fait que la littérature a pris une aussi grande place dans ce roman a donné un petit plus à l’histoire ! 😍

Je n’ai pas trop aimé les illustrations. J’aurai préféré qu’elles soient différentes. Cependant, j’ai bien aimé le concept du Carnet roman à la fin de l’histoire. Je peux vous avouer que je ne l’ai pas lu, car ce n’est pas ce qui me passionne le plus, mais c’est une bonne idée pour ceux que ça intéresse ! Sinon, j’ai bien aimé la fin de l’histoire ! Elle était remplie d’espoir. Je remercie infiniment les éditions Bayard Canada pour l’envoi ! ☺Je conseille ce roman à toutes les personnes âgées de 13 ans et plus. 😀

Note globale : 9.1 / 10

Le piège de l’araignée

le piège de l'araignéeInformations générales

Auteure : Dïana Bélice

Nombre de pages : 128

Date de parution : Octobre 2015

Maison d’édition : Bayard Canada

Prix : 17,95$

Résumé

Affecté par le décès de sa mère et l’état dépressif de son père, Christopher Rochefort est à la dérive. Vol à l’étalage, école buissonnière, projet de fugue à Québec, il cherche par tous les moyens à échapper à sa vie monotone. Par défi, il accepte le pari de son ami Benoît. D’ici la fin de l’année, Chris devra séduire une femme d’expérience. Sur Facebook, l’adolescent ne tarde pas à tomber sur le profil d’Alissa, une femme aussi belle qu’intrigante. Leurs échanges dévoilent de nombreux points communs, et une rencontre est même prévue. Christopher se laisse progressivement envoûter par cette relation naissante, allant même jusqu’à oublier que tout ceci n’est qu’un jeu. Habile manipulatrice, Alissa l’emprisonne peu à peu dans sa toile en multipliant les attentions. Et quand Chris lui propose de l’accompagner à Québec, la virée en voiture tourne au cauchemar. Le piège de l’araignée met en scène un adolescent cherchant à bousculer son quotidien. L’intrigue de ce roman est entrelacée autour d’une relation père-fils conflictuelle. Riche en rebondissements, ce livre propose une réflexion sur les dérives d’Internet et des réseaux sociaux. La quête de liberté, l’éveil à la sensualité et l’écart entre les mondes virtuel et réel sont des thèmes susceptibles de rejoindre les jeunes d’aujourd’hui.

Avis

Je souhaitais lire ce roman depuis un petit moment et par chance, j’ai réussi à l’obtenir en bibliothèque. Le résumé et la page couverture m’intriguaient trop pour que je passe à côté de cette lecture. En plus, c’est un livre écrit par Dïana Bélice, donc c’était primordial pour moi de le lire ! J’ai tellement aimé ce roman qu’il fait parti de mes coups de cœur ! 😍 Il évoque très bien les danger d’Internet ! Les illustrations sont juste magnifiques ! Elles font toutes références aux toiles d’araignées et j’ai trouvé ça très original. C’est vraiment rare de voir un livre qui fait autant de références au titre. Je n’aime pas les araignées habituellement, mais j’ai dû faire une petite exception pour cette histoire. 😁 De plus, quand j’ai vu qu’il y avait des illustrations d’un iPhone et d’un ordinateur avec des conversations via Facebook à l’intérieur, j’ai littéralement été mise à terre. Ça m’a donné une raison d’encore plus ce roman !

J’ai tellement aimé ce livre que ma nièce l’a lu aussi ! Elle l’a terminé en une matinée comme moi je l’ai terminé en une soirée. La seule chose que je reproche à ce roman est qu’il est trop court à mon goût. J’en voulais beaucoup plus ! 😥 Par contre, même si l’histoire n’était pas très longue, il y avait du stock qui ne la faisait pas trop paraître. Le dernier petit point qui m’a fait craquer est la fin. WOW !!! 😱 Que ça m’a surprise ! J’ai voulu tabasser cette Alissa…>~< (Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas violente. 😉) Je n’en dis pas plus, car c’est à vous de la découvrir !

Je conseille ce roman aux personnes âgées de 13 ans et plus qui veulent en connaître plus sur les danger d’Internet ! PS : Ne faites pas confiance aux gens que vous ne connaissez pas !

Note globale : 9.8 / 10

Irrésistible alchimie

logo_302288Informations générales

Auteure : Simone Elkeles

Nombre de pages : 416

Date de parution : 10 février 2011

Maison d’édition : La Martinière Jeunesse

Prix : 24.26$

Résumé

«Tout le monde sait que je suis parfaite. Ma tenue est parfaite. Ma vie est parfaite. Même ma famille est parfaite. Certes, tout cela n’est qu’un mensonge, mais tant pis, je me suis démenée pour qu’on y croie. Si la vérité venait à éclater, je pourrais dire adieu à mon image de perfection absolue.»

Brittany est belle, intelligente et douce. Elle sort avec le capitaine de l’équipe de football.

Alex, terriblement séduisant, est connu pour être un membre du dangereux gang des Latino Blood. Tout les oppose jusqu’à ce cours de chimie et ce travail imposé en binôme.

Au-delà des apparences, Alex et Brittany se rapprochent et se séduisent.

Leur attirance, plus forte que les préjugés et les interdits, pourrait bien changer leur avenir… mais à quel prix ?

Avis

Ce livre m’a complètement touché et ému. La façon dont l’auteure exprime les sentiments des deux personnages m’a complètement intrigué. L’amour, qui est le sujet principal de cette histoire, est relativement bien décrit, à un point tel qu’on a l’impression qu’il est réel. Même en essayant de s’éloigner l’un de l’autre,  leur attirance devient toujours irrésistible et on le perçoit très bien. J’ai aimé cette histoire, car elle nous fait comprendre que l’amour est plus fort que tout et que ce sentiment peut relier deux personnes totalement différentes. Malheureusement, ses pires défauts ont été qu’elle fut trop longue et que certains bouts ont été inutiles. Hormis ces petits pépins, l’histoire était plutôt bonne et amusante à lire.

Je le conseille fortement aux gens âgés de 14 ans et plus. 😉

Note globale : 7.1 / 10

Un clic de trop

Un clic de trop

Informations générales

Auteure : Rhéa Dufresne

Nombre de pages : 172

Date de parution : Octobre 2014

Maison d’édition : Bayard Canada

Prix : 13.99$

Résumé

Le jour où Léa joue les mannequins à la piscine avec sa copine Julia, elle est loin d’imaginer que sa vie est sur le point de basculer. Si elle avait pu se douter qu’elle était sur le point de sortir de son anonymat confortable pour devenir la vedette de l’école, elle n’aurait pas joué à ce jeu dangereux. Commence alors, à travers de véritables montagnes russes d’émotions, une enquête pour identifier celui ou celle qui s’acharne sur elle. Malheureusement pour la jeune adolescente, il aura suffi de peu pour que les choses dégénèrent; d’une photo et d’un clic. d’un clic de trop.

Avis

La cyberintimidation est de plus en plus répandue dans le monde, surtout dans les écoles. Malheureusement, les jeunes y sont les plus grandes victimes. L’auteure de cette histoire nous démontre bien à quel point la cyberintimidation peut être problématique chez les jeunes. La plupart des jeunes qui y sont victimes se sentent mal dans leur peau et ne savent plus quoi faire. Ils ont peur d’en parler et préfèrent tout garder pour eux, de peur que les autres se détournent d’eux. La cyberintimidation est la dernière chose à laquelle ils pensent quand ils en sont victimes et la plupart des victimes ont peur d’en parler à un adulte.

Dans cette histoire, nous pouvons ressentir toute la tristesse, la colère et la peur que la personnage principale ressent. Même après tout ce qu’elle vit, ses amies restent fidèles et solidaires envers elle. Elles ne l’abandonnent pas et sont là pour elle. C’est le meilleur acte à faire quand l’un de nos proches en est victime.

J’ai adoré ce livre et il m’a permis d’en connaître un peu plus sur le sujet. Il m’a fait comprendre à quel point les gens qui y sont victimes se sentent seuls et aussi à quel point ils ne savent pas quoi faire dans ce genre de situation. C’est un livre vraiment enrichissant et je vous le conseille fortement.

Je conseille ce livre à tous ceux qui veulent en savoir plus sur le sujet.

Note globale : 8.9 / 10

Mauvaise connexion

Mauvaise connexion

Informations générales

Auteure : Jo Witek

Nombre de pages : 95

Date de parution : Septembre 2012

Maison d’édition : TALENTS HAUTS

Prix : 7.00$

Résumé

Je me suis inscrite sur un nouveau tchat. J’ai tapé Marilou. Je trouvais que ce pseudo correspondait bien à la fille que j’avais envie d’être. Plus sexy, plus délurée, plus effrontée aussi. Marilou, une autre moi-même. Une fille qui l’a tout de suite attiré.
– Bonjour Marilou. C’est joli comme prénom. T’as quel âge ?
J’ai menti :
– Seize. Et toi ?
– Vingt.
Mentait-il lui aussi ? Je ne me suis pas vraiment posé la question, trop heureuse de partager ma tristesse nocturne avec un garçon. J’ai poursuivi.
– Je viens de me disputer avec ma mère. Elle refuse que je fasse des photos de mode.
– Elle doit être jalouse de ta beauté.
– Merci. Je crois que tu as raison.
– Je sais de quoi je parle, je suis photographe de mode.
– C’est vrai ?
– Oui, pour des défilés à Paris et des shooting magazines. On peut la voir quelque part ta jolie frimousse, Marilou ?
Voilà. ça a commencé comme ça.

Avis

Cette histoire m’a littéralement choquée. Elle m’a fait comprendre à quel point les cyberprédateurs pouvaient être cruels et injustes envers les adolescents. Cette histoire nous fait ressentir toute la tristesse et l’impuissance que la personnage principale éprouvent. J’ai ressenti le besoin d’être là pour elle tout au long de l’histoire. Ce que les cyberprédateurs font est complètement inhumain et cinglé. Ils méritent tous de se faire arrêter et les gens comme eux non pas leur place dans notre société. Ils font plus de mal que de bien et nous font nous sentir en danger. J’espère que la cyberprédation disparaîtra un jour, car c’est une situation complètement inacceptable.

Je conseille ce roman à tous ceux qui veulent en savoir plus sur le sujet et aux gens âgés de 15 ans et plus.

Note globale : 8.8 / 10