16 ans et papa

Informations générales

Auteure : Marilou Addison

Nombre de pages : 304

Date de parution : Avril 2017

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16,95$

Résumé

À seize ans, tout ce qui m’intéresse, c’est le prochain party où j’irai, et les filles que je réussirai à séduire. À quoi bon me soucier de demain ? Je ne songe qu’à mon propre bonheur, et ça me va. Après tout, on n’a qu’une vie à vivre, non?

Ça, c’était avant l’appel d’Andréanne, cette fille que je connais à peine. Avant qu’elle m’annonce qu’un bébé grandissait dans son ventre. Et que j’en étais le père…

Moi, papa ?

Il n’en est pas question ! Je ne veux pas de cet enfant ! Je refuse de m’imaginer dans le rôle du père parfait. Le mien a foutu le camp il y a bien longtemps, alors je ne saurais pas comment m’y prendre. Mais ma mère insiste. Elle tient absolument à ce que je passe un test de paternité. À ce que je m’occupe du bébé, si c’est bel et bien le mien.

Et à ce que je devienne responsable.

La paternité à l’adolescence a toujours existé, mais, de nos jours, ses conséquences sur le parcours scolaire et professionnel du jeune parent peuvent être énormes. Il est difficile pour celui-ci de prendre ses responsabilités, alors qu’il est encore un enfant lui-même. Le soutien de l’entourage se révèle donc primordial afin que le bien-être de tous les membres de la famille soit assuré.

Avis

Au moment où j’ai lu le résumé de ce livre, je savais tout de suite qu’il allait me plaire. Avec Marilou Addison, on est rarement déçu ! J’ai directement été captivée par l’histoire dès les premières pages. Je ne voulais plus m’arrêter, mais disons que le Cégep empiétait sur ma lecture…😔 Quand j’ai pu enfin reprendre ma lecture, j’ai été comblée du début à la fin ! Cette histoire est complètement différente des autres. Elle est remplie d’amour, que ce soit du côté familial, amical ou amoureux !

J’ai vraiment aimé Benjamin ! C’est fou comme il a su devenir responsable. Dire qu’au début, il n’aimait pas son fils et que maintenant, il ne peut plus se passer de lui. Je l’admire vraiment beaucoup, puisqu’il a su prendre ses responsabilités, sachant que cet enfant était un accident au départ. Justine est tellement adorable ! C’est le personnage que j’ai le plus aimé dans ce livre. Elle a tellement un grand cœur et offre tellement d’amour aux autres. C’est une amie que j’aurai voulu avoir ! Andréanne, la mère de l’enfant, m’a souvent rendu furieuse. 😡 Je n’arrêtais pas de me demander pour qui elle se prenait…

C’est une histoire tellement magnifique. L’amour que Benjamin porte pour son fils Liam m’a juste fait chaud au cœur ! Cependant, ce livre n’a pas été un coup de cœur, car il manquait un petit quelque chose pour le faire devenir. Sinon, c’est une belle histoire qui montre une situation qui peut réellement arriver à un jeune !

Je remercie les Éditions de Mortagne pour l’envoi ! Je le conseille à toutes les personnes âgées de 14 ans et plus. 😋

Note globale : 9.1 / 10

À la dérive

Informations générales

Auteure : Nadine Poirier

Nombre de pages : 320

Date de parution : Février 2017

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16,95$

Résumé

Maltraités et négligés par une mère alcoolique et toxicomane, Nolan et sa sœur, encore tout jeunes, sont pris en charge par la DPJ. Commence alors un long périple de famille d’accueil en famille d’accueil, au rythme des mauvais coups que fait Nolan pour en être expulsé.

À seize ans, après avoir passé la moitié de son existence dans le « système », Nolan est toujours convaincu qu’il réussira à retourner auprès de sa mère. Même si celle-ci ne lui témoigne plus aucun intérêt, il ne peut envisager sa vie sans elle et n’offre son attachement à personne d’autre. Jamais une nouvelle mère ne pourra être plus aimante que celle qu’il s’est fabriquée dans son imaginaire.

Son agressivité grandissante et ses séjours fréquents au centre jeunesse lui confèrent un statut de délinquant, de rebelle. Qui donc voudrait d’un adolescent pareil sous son toit ? Une famille, pourtant, semble finalement croire en lui… Et il y a Laurie. Si forte et courageuse. Se pourrait-il que cette rencontre parvienne à tout changer ?

L’abandon, qu’il soit vécu au sein d’une cellule familiale ou en institution, est souvent responsable du trouble de l’attachement. Des comportements défiant les règles établies par la société s’ensuivent, ainsi que les sanctions qui s’imposent. Il devient alors difficile de penser à l’avenir de façon optimiste. S’ouvrir aux autres peut être la solution pour réussir à repartir sur de nouvelles bases.

Avis

COUP DE COEUR ! 😍 (Et oui, encore xD) Je ne sais pas quoi dire à part que cette histoire est tellement vraie ! C’est la première fois que je lis un livre qui concerne un jeune ayant été dans plusieurs familles d’accueil et pour une première, j’ai adoré. J’ai l’impression que je ne serai jamais déçue avec cette auteure. Elle écrit des livres qui nous font avoir des sensations fortes. Avec une plume aussi magnifique et des mots aussi touchants, Nadine Poirier y arrive haut la main. 😊

J’ai adoré Nolan ! Il est tellement touchant. Je comprends parfaitement la source de sa peur de l’attachement. Ça me fâche de voir qu’il y a des mères aussi irresponsables de leurs enfants ! 😡Elles ne sont pas supposées en avoir. Les enfants ne méritent pas d’être aussi maltraités et mal-aimés. J’adore les enfants et disons que cette histoire m’a bouleversée et mise à l’envers. Nolan est tombé sur la famille parfaite. J’aurai adoré avoir des parents (ou grands-parents) comme Benoît et Juliette ! Ils sont formidables et adorables. J’aurai bien aimé goûter l’un des plats de Juliette ! 😋Aussi, Mustafa est une personne qui redonne tellement d’espoir. J’ai adoré sa façon de redonner confiance à Nolan. Laurie est extraordinaire ! Même si elle est unijambiste, elle sait rester forte et vivre sa vie parmi son handicap. Je l’admire complètement pour ça ! ☺ Je suis vraiment contente que l’auteure ait pris en considération ce fait, puisque c’est un sujet plutôt tabou dans les romans. C’est admirable de sa part !

Je remercie infiniment les Éditions de Mortagne pour cet envoi ! 😀Je suis ultra heureuse d’avoir pu découvrir cette merveille ! Je conseille ce roman à tous ceux qui sont fans ou qui veulent découvrir la collection Tabou. 🙂

PS : C’est une lecture commune que j’ai fait avec ma partenaire Bookdream !

Note globale : 10 / 10

Parfaite

Informations générales

Auteur : Carl Rocheleau

Nombre de pages : 352

Date de parution : Octobre 2015

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16,95$

Résumé

Je ne demande pas grand-chose à la vie. Je veux juste être la meilleure.

La meilleure élève, celle qui obtient toujours la note la plus élevée de la classe, peu importe la matière.

La meilleure fille pour mes parents, qui ont déjà assez de préoccupations avec la ferme, mon frère hyperactif et le manque d’argent.

La meilleure amie pour Katy, ma best depuis toujours, même si je sais qu’elle se sert de moi.

Et, même, la meilleure des « victimes ». Celle qui a surmonté la plus terrible épreuve de toute sa vie : un enlèvement… Et sans aucune séquelle !

Bref, je veux exceller dans tout.

Pourtant, quelque part en moi, il y a cette voix qui ne cesse de me répéter que je pourrais être plus-que-parfaite. Mais comment ? Arrête de bouffer, pauvre conne.

L’histoire d’Annie est basée sur un fait vécu.

L’anorexie n’est pas qu’une recherche absolue de la minceur. C’est la manifestation d’un profond mal-être, l’émergence d’une personnalité ultra performante, qui se fixe des objectifs irréalistes (pas seulement au niveau de l’image corporelle), qui se pousse au-delà de ses limites pour les atteindre et qui éprouve un sentiment de culpabilité constant lorsqu’elle n’y arrive pas. Au Canada, une adolescente sur trois souffre d’un trouble alimentaire, et une centaine de personnes en meurent chaque année. Les causes de l’anorexie sont nombreuses et complexes, voire insidieuses, ce qui la rend difficile à prévenir. Cependant, le rétablissement est possible, même s’il peut parfois être long et ponctué de rechutes.  

Avis

OMG ! Ce livre est juste incroyable. J’en ai encore des frissons partout ! Je suis carrément sous le choc à cause de tous les événements qui se sont produits dans ce roman. 😱L’anorexie n’est tellement pas un sujet facile à lire et à aborder. Je remercie l’auteur de m’avoir éclairé là-dessus. Je ne pensais pas que ce trouble pouvait être aussi grave. J’ai déjà vu des photos de femmes anorexiques qui m’ont choqués, mais je ne savais pas que ce trouble pouvait mener jusqu’à la mort. ☹ C’est surprenant et choquant à la fois ! En ce qui concerne l’auteur, il a dû avoir beaucoup de courage pour écrire ce roman. J’ai pu comprendre que certaines parties de l’histoire étaient tirées de faits vécus par sa sœur Véronique. Même si je ne les connais pas, je les soutiens à 100% !

Je déteste Katy ! Sans elle, Annie n’aurait sûrement pas souffert d’anorexie. Je suis consciente que certaines autres choses l’ont poussés à devenir anorexique, mais Katy en est en grande partie responsable. 😡 Il me semble qu’une amie est supposée nous supporter, pas nous décourager et nous juger. C’est ce que Katy a fait en s’attaquant au poids d’Annie et en la poussant à devenir comme les mannequins. J’ai vraiment aimé Alex ! Il était patient et avait vraiment l’air de s’intéresser à Annie. 😊 D’après moi, il est le gars parfait pour elle ! Si j’étais les parents d’Annie, j’aurai été beaucoup plus présente pour elle. Je lui aurai fait comprendre que je l’aime et qu’elle a juste besoin d’être elle-même pour être parfaite. Malheureusement, le fait que ses parents ne sont pas vraiment intervenus quand ils ont vu qu’Annie perdait du poids à vu d’œil n’a pas aidé. 😕 Ils auraient dû intervenir ! C’est ce que j’aurai fait sans hésitation. J’ai aussi adoré JP ! Il a un grand cœur. ☺ J’ai vraiment été contente qu’Annie tombe sur lui.

Ce livre a été un vrai coup de cœur ! 😍 Je n’en reviens toujours pas de savoir que l’anorexie est un trouble aussi dangereux. 😱 Je suis encore sous le choc ! Je suis contente d’en avoir appris sur ce sujet. C’est ce que j’aime de la collection Tabou ! On en apprend sur les sujets dits tabous à l’adolescence. Je conseille ce roman à toutes les personnes âgées de 14 ans et plus. 😋

Note globale : 10/10

Prisonnière du silence

c1-prisonnire-du-silence-pine-lresInformations générales

Auteure : Myriam de Repentigny

Nombre de pages : 264

Date de parution : Février 2016

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16,95$

Résumé

Je suis une adolescente normale. Du moins, je l’étais : quatorze ans, des parents séparés, trois meilleures amies, l’école… Jusqu’à ce jour. Celui où ma mère a rencontré Michel, son nouveau chum. Au début, leur histoire d’amour avait des airs de conte de fées. Mais rapidement, ma mère a commencé à changer. Elle est devenue secrète, ne s’habillait plus comme avant, se maquillait tout le temps (même pour faire le ménage !) et semblait toujours sur le qui-vive.

Méfiant, jaloux, contrôlant… Le prince charmant de ma mère était loin de ceux que j’avais connus dans les livres de mon enfance. Avec le temps, les insultes sont devenues des menaces, puis des gifles, et, pour finir, des coups. Ma mère ne sortait plus, elle mentait à ses amies, ne répondait plus au téléphone. Malgré ma peine et ma révolte, la loi du silence semblait plus forte que tout. Jusqu’à cette nuit terrible où j’ai enfin trouvé le courage d’appeler à l’aide…

La violence domestique ne blesse pas que ceux qui la subissent, mais aussi ceux qui en sont témoins, le plus souvent des enfants et des adolescents. On pourrait croire qu’en raison de la gravité de la situation et de la diversité des réseaux de communication, il est devenu facile de se confier, de dénoncer. Mais c’est sans compter la honte, la culpabilité et la peur qui transforment chaque jour davantage la maison familiale en prison.

Avis

Je ne sais pas quoi dire sur ce livre tellement je suis choquée. 😐 Je n’arrive pas à savoir comment l’auteure a pu écrire un livre aussi choquant. Je n’en aurai pas été capable ! Au moins, cette histoire a pu refléter la violence que certaines familles subissent chez eux. Je trouve que l’auteure a vraiment eu du courage pour écrire une telle histoire. Le livre m’a captivé dès le début. La preuve, je l’ai terminé en quatre jours seulement ! 😱

Du côté des personnages, je n’ai vraiment pas aimé que certains garçons aient influencés les filles du groupe de Léo dans la prise de drogue, de tabac et d’alcool. 😑 Disons que ce n’était vraiment pas la chose à faire vu le chamboulement de la vie de Léo. Aussi, je comprends que Léo avait peur de parler à quelqu’un de la violence que sa mère, Elsa, subissait par son beau-père, mais si j’étais elle, j’en aurai parlé à ses amies. Je n’aurai pas été capable de garder ça pour moi. J’ai tellement été en colère contre Michel ! Ce n’est pas humain de traiter quelqu’un de la façon dont il a traité Elsa. Je l’ai insulté dans ma tête, moi qui suis habituellement calme. 😡

J’ai vraiment aimé ce roman. Il était rempli de rebondissements ! 😱J’ai eu l’impression que plus l’histoire avançait, plus la situation empirait. Ce n’est vraiment pas un sujet facile à aborder et l’auteure la fait d’une façon remarquable (et très choquante aussi). Je le conseille à tous ceux âgés de 14 ans et plus. 🙂

Note globale : 9.1 / 10

Moi j’mange

moi-jmangeInformations générales

Auteure :  Joanie Godin

Nombre de pages : 288

Date de parution : Octobre 2016

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16,95$

Résumé

La bouffe. J’y pense sans arrêt. C’est la première chose qui me vient en tête quand je me réveille et la dernière, quand je m’endors. J’ai toujours faim. En tout cas, c’est l’impression que j’ai… Mais au fond, je ne sais pas ce qu’est la faim ; j’mange tellement que je n’ai pas le temps de la ressentir.

Tu es lâche, tu ne réussiras jamais à perdre du poids. Regarde-moi ces grosses cuisses flasques ! Essaie donc ce nouveau régime ! me chuchote mon petit démon intérieur. C’est lui qui me pousse aux extrêmes, à me gaver comme s’il n’y avait pas de lendemain.

Je donnerais n’importe quoi pour être mince, pour ressembler à la plupart des filles de mon école. Mais je n’y arrive pas. Alors je m’isole et cherche le réconfort auprès de ma seule amie : la bouffe.

L’hyperphagie boulimique est un trouble alimentaire peu connu, mais dont souffrent à la fois des hommes et des femmes en proportions presque égales. Ce trouble se caractérise par des crises au cours desquelles une personne ingère une très grande quantité d’aliments, de façon incontrôlée, compulsive, sans toutefois se purger par la suite, ce qui conduit inévitablement à une prise de poids. Les régimes multiples sont donc souvent symptomatiques de l’hyperphagie.

Avis

Au début de ma lecture, je trouvais que l’histoire prenait un peu de temps à démarrer. Je ne sais pas si c’était le Cégep ou juste moi, mais je n’étais pas trop motivée à lire ce roman. 😕 Ça m’a pris une semaine avant de me replonger dans cette lecture. Au moins, la suite de l’histoire était beaucoup mieux que ce à quoi je m’attendais.  C’est le premier roman que je lis de cette auteure et j’aime bien son écriture. Pour un roman de la collection Tabou, je dois avouer qu’il m’a un peu déçue. Au moins, j’ai pu connaître la maladie de l’hyperphagie boulimique. 😯

J’ai moyennement aimé Billie. Il est vrai que sa vie n’était pas facile à cause de sa maladie qu’elle ignorait, mais le fait qu’elle repoussait sans cesse ses parents m’a dérangé. Il ne voulait qu’être là pour elle. Sinon, je l’ai aimé du côté de son humour. Même quand elle pleurait, elle trouvait toujours une phrase comique à dire. 😂 Vers la fin de l’histoire, le fait de la voir commencé à avoir confiance en elle m’a redonné le sourire. J’aurai voulu être là pour l’encourager ! Une chance que son amie Adèle était là pour elle, car j’aurai eu peur qu’elle continue ses rechutes. Je ne veux pas aller plus loin en ce qui concerne les personnages, mais je veux juste que vous sachez que je hais Maddy… 😡

Dans cette histoire, je n’ai pas aimé le fait qu’il y avait parfois un manque de dialogues et certaines longueurs. Ils me faisaient vouloir laisser le roman de côté… Au moins, je ne l’ai pas fait et j’ai pu le terminer très rapidement ! Je remercie les Éditions de Mortagne pour l’envoi de ce roman. 😀 J’ai été super heureuse de le découvrir ! Je le conseille à toutes les personnes qui veulent en apprendre sur la maladie de l’hyperphagie boulimique. 🙂

Note globale : 7.3 / 10

Comme un coup de poignard

commeInformations générales

Auteure : Ariane Charland

Nombre de pages : 336

Date de parution : Août 2016

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16,95$

Résumé

La première fois. Certains disent que c’est magique. D’autres que ça fait mal, mais que ça passe. Pour moi, ça n’a pas été magique, et ça n’a pas passé. La douleur, je veux dire. C’est resté. Même que c’est pire. Je suis défectueuse. C’est pour cette raison que je me ferme aux gens, que je détourne les yeux chaque fois qu’un garçon m’intéresse. Je ne veux pas courir le risque de plaire. Je ne veux pas être obligée d’avouer que le sexe, dans mon cas, est une torture. Alors je feins l’indifférence et me convaincs que tout va bien. Mais ça, c’était avant de rencontrer Luka. Avec lui, c’est différent. Ma carapace se fendille et mes mécanismes de défense s’enrayent. Maintenant plus que jamais, j’ai envie d’être comme tout le monde.

Les douleurs sexuelles touchent environ 20 % des adolescentes et de 12 à 21 % des femmes adultes. Pourtant, c’est un sujet très peu abordé dans les médias et, pour plusieurs, il demeure honteux. Alors que le sexe, lui, est omniprésent à la télévision, dans les magazines et sur Internet, ce type de douleur entraîne trop souvent un sentiment de détresse et de culpabilité chez celles qui en souffrent.

Avis

F-O-R-M-I-D-A-B-L-E ! C’est le seul mot qui me vient en tête pour décrire ce roman. 😍 Vous devez sûrement comprendre qu’il a été un gros coup de cœur pour moi ! Je n’ai jamais lu de romans de cette auteure et j’adore déjà sa plume. Son style d’écriture et la façon dont elle décrit les événements est juste remarquable ! Ça m’a littéralement fait un petit pincement au cœur quand j’ai terminé le roman. Je l’ai laissé quelques secondes contre moi en me disant : «C’est fini…»

C’était tellement dur de me défaire des personnages. 😰 Ils sont incroyables ! J’adore Luka ! Il a peut-être l’air d’un gars qui couche avec n’importe quelle fille, mais il sait être patient et attentionné. Ce sont les qualités que j’ai le plus aimés chez lui. Il a su attendre Jeanne par amour. Jeanne, quant à elle, ne vit pas une vie facile, mais parfois, elle pouvait m’énerver. 😠 J’avais l’impression qu’elle voulait être le centre de l’attention dans son couple. Par moment, elle ne pensait pas à ce que Luka pouvait ressentir et en tirait des conclusions absurdes. -.-

J’ai bien aimé le fait qu’il y avait une «alternation» entre les personnages principaux. Ça nous permettait de savoir ce qu’ils pensaient et comment ils se sentaient. Je peux vous avouer que je suis une fan des romans où on connait la pensée de deux personnages ! C’est tellement utile et, la plupart du temps, ça rajoute un petit suspense que j’adore. 😀

Je remercie les Éditions de Mortagne pour l’envoi de ce magnifique roman ! Je le conseille à toutes les personnes âgées de 14 ans et plus ! 😋

Note globale : 10/10

Elle ou lui ?

Elle ou luiInformations générales

Auteure : Marilou Addison

Nombre de pages : 320

Date de parution : Avril 2016

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16,95$

Résumé

Capitaine de son équipe de hockey, adolescent populaire et respecté, Dominic n’a rien à envier à qui que ce soit. Sa blonde, Camille, est sûrement la plus belle fille de l’école, et il l’aime plus que tout. Sans compter ses nombreux amis avec qui il adore faire la fête.

Malgré tout, le jeune homme se sent différent. Depuis quelque temps, il éprouve des désirs qu’il ne peut plus ignorer. Surtout lorsque Karl débarque en ville et chamboule sa vie, lui faisant découvrir une autre facette de sa personnalité. Au fil de leurs rencontres, Dominic commence à comprendre qui il est vraiment.

Que faire quand les filles et les garçons nous attirent, mais qu’on sait à l’avance que personne ne pourra l’accepter ? Tant de gens le voient comme un ado parfait… Tant de gens que Dominic a peur de décevoir s’il dévoile sa vraie nature.

Beaucoup considèrent la bisexualité comme de l’homosexualité refoulée. D’autres pensent qu’il s’agit d’une excuse pour entretenir des relations sexuelles avec plusieurs partenaires à la fois. Même au sein de la communauté gaie, nombre de bisexuels se font rejeter, accusés de n’appartenir à aucun groupe. Trop peu comprennent qu’ils  s’autorisent simplement à être amoureux, avant tout, d’un autre être humain. Sans se limiter à son genre.

Avis

Ce livre est une vraie bombe ! 😍 Je ne pouvais plus m’arrêter de le lire ! Il m’a tellement touché que j’ai eu beaucoup de peine quand je l’ai terminé. C’était tellement dur de me convaincre que l’histoire était finie. J’en voulais plus ! 😭 Ce roman fait maintenant partie de mes coups de cœur !!! Déjà, en voyant la page couverture, qui est très belle en passant, je me suis dit : «C’est sûr et certain que je vais adorer cette histoire. C’est Marilou Addison qui l’a écrite, alors je peux mettre la barre haute.» Je n’avais pas tort ! Même si je suis en pleine période de travaux intensifs et d’examens, j’ai tout fait pour libérer des petits trous dans mon horaire, afin de le lire. La preuve, je l’ai terminé en seulement une semaine ! ☺️

J’ai complètement adoré le personnage de Dominic ! Son attitude m’a beaucoup plu, surtout en ce qui concerne le fait qu’il défend les personnes qu’il aime. Aussi, j’ai bien aimé Camille. Elle est toujours là pour ses amies et est très compréhensive, à part vers la fin. -.- Par contre, Steph… Que dire de lui à part que c’est un parfait imbécile qui méritait de se faire arracher la tête ? 😡 Il ne méritait aucunement l’amitié de Dominic et même de personne d’ailleurs. Sinon, Karl, de son côté, m’a aussi énervé ! Il me semble que ce n’est pas difficile de comprendre que c’est très possible que quelqu’un soit attirer par les hommes et les femmes en même temps. Ce n’est pas parce qu’un gars est attiré par un autre gars qu’il est nécessairement homosexuel ! J’avais envie de lui crier : «Non, mais réveille-toi un peu !!!». Son site m’a encore plus fait le détester… Grrr 😠 C’est vrai qu’il n’a pas eu la vie facile et que j’ai souvent voulu lui venir en aide, mais je suis quand même fâchée contre lui. Comme vous pouvez le voir, c’est un autre livre qui a réussi à me mettre dans tous mes états. xD

De plus, la plume de l’auteure est juste trop magnifique. 😍 J’avais l’impression que les pages se tournaient toutes seules. C’était tellement original de voir que l’histoire était séparée en trois parties, soit par «Elle», «Lui» et «Moi». J’ai complètement adoré ce roman, même si, habituellement, je n’aime pas les livres écrits à la troisième personne du singulier. ! En plus d’être rédigé au Il, celui-ci était aussi écrit à la première personne, ce qui a pu me faire avoir une vision de ce que les personnages pensaient.

Je remercie infiniment les Éditions de Mortagne pour l’envoi ! 😀 C’était un pur plaisir pour moi de lire cette histoire. Je n’ai vraiment pas été déçue de ma lecture !

Je conseille ce roman à tous les accros de la collection Tabou et à ceux ou celles qui veulent en savoir plus sur la bisexualité. 😋

Note globale : 10 / 10

TAGuée

tague-c1-finalelow-res

Informations générales

Auteur : Emmanuel Lauzon

Nombre de pages : 256

Date de parution : Novembre 2015

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16,95$

Résumé

Enfant, je croyais que la tristesse arrivait en même temps que la noirceur et qu’elle repartait au lever du soleil. Avec le temps, j’ai fini par comprendre que quelque chose ne tournait pas rond chez moi…

Selon mon médecin, je souffre de troubles anxieux. C’est peut-être pour ça que j’imagine toujours des scénarios catastrophe. Il dit que c’est possible pour moi de m’en sortir, de retrouver une vie normale.

Mais si je faisais rire de moi, dans ma nouvelle école ? Si je n’arrivais pas à me faire de nouveaux amis ? Quand l’anxiété m’envahit, elle pourrit mes pensées. Je sais que je ne suis pas facile à vivre. Pour les autres… mais aussi pour moi-même.

Les gens autour de moi doivent penser que je suis folle. Ils ont peut-être raison.

Le trouble anxieux généralisé (TAG) est le problème de santé mentale le plus répandu chez les adolescents. Il peut affecter considérablement plusieurs sphères de la vie des personnes qui en sont atteintes : études, travail et relations sociales. Le récit de Charlie illustre toute la souffrance générée par le dilemme qui l’habite : éviter ses angoisses ou les affronter ?

Avis

Ce roman est juste trop wow ! 😍 Directement en voyant la page couverture et en lisant le résumé, j’ai tout de suite su que ce livre allait me plaire. Je ne pensais pas que l’anxiété était un trouble aussi sérieux. Pour être franche, je n’ai jamais vraiment su ce qu’est l’anxiété avant de lire ce roman ! L’histoire m’a beaucoup éclairé à ce sujet et m’en appris plus que je ne le pensais. J’ai adoré la plume de l’auteur. Il écrit tellement bien ! 😀 L’histoire est vraiment venue me chercher émotionnellement. Je pensais que La rage de vivre, que cet auteur a aussi écrit, m’avait beaucoup touché, mais ce roman m’a encore plus atteinte.

Le personnage de Charlie m’a vraiment plu. Malgré son trouble anxieux, elle a pu se montrer forte et tout faire pour diminuer ses crises de panique. Elle m’a littéralement inspiré, surtout au niveau de sa correspondance avec Violaine. Elle m’a fait vouloir me remettre à l’écriture sur papier. J’aurai bien aimé rencontrer une fille comme Charlie pour l’aider à gérer ses émotions et lui faire comprendre que c’est une fille exceptionnelle qui ne doit pas avoir peur du jugement des autres.

J’ai aussi trouvé très original l’aspect de correspondance par lettres et le fait que j’ai pu voir l’écriture de Charlie et de Violaine. Ce n’est pas à tous les jours que l’on voit ça dans un roman ! De plus, les messages textes m’ont fait encore plus adorer l’histoire. 😊 Ne pensez pas que je suis une fan des textos haha. x) Sinon, je n’ai pas vraiment trouvé de défauts à ce roman à part le fait qu’il y avait parfois des paragraphes un peu trop longs à mon goût. À part ça, je n’ai vraiment pas été déçue de ma lecture !

Je conseille ce roman à toutes personnes qui adorent la collection Tabou et qui veulent en connaître plus sur le trouble anxieux généralisé. 😋

Note globale : 9.4 / 10

La rage de vivre

la-rage-de-vivreInformations générales

Auteure : Emmanuel Lauzon

Nombre de pages : 264

Date de parution : 10 septembre 2014

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16.95$

Résumé

À l’âge de huit ans, on m’a diagnostiqué un Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité ; TDAH, pour les intimes. Qu’est-ce que ça fait dans la vie, un « déficitaire de l’attention » ? Eh bien, ça conteste l’autorité, c’est irritable, ça s’impatiente rapidement, ça parle tout le temps, ça coupe la parole, ça argumente, c’est incapable de tenir en place plus de cinq minutes, ça dérange les professeurs et les autres élèves en classe, ça se fait du souci pour n’importe quoi et ça échoue souvent à l’école. Bref, ça fait chier tout le monde.

J’ai donc grandi avec une perception négative de moi-même. Pendant une bonne partie de ma vie, j’ai eu l’impression que tout ce que j’étais capable de faire, c’était me planter et déranger les gens autour de moi. J’en voulais à mes professeurs, à mes parents et à mes intervenants de n’avoir su me faire que des reproches, de m’avoir fait sentir coupable pour des comportements que je ne contrôlais pas. En vieillissant, un sentiment qui m’a toujours habité a commencé à prendre de l’ampleur. Ce sentiment, c’est la rage.

La rage de vivre.

L’histoire de Vincent est celle de milliers d’adolescents souffrant de TDAH. Souvent incompris et considérés comme turbulents, ces jeunes ont besoin d’un soutien adéquat pour bien saisir et maîtriser leur condition. Avec les outils appropriés, ils ont toutes les chances d’accéder au succès et de réussir leur vie.

Avis

Souffrir de la TDAH n’est pas un jeu d’enfants. Je connais des gens qui en souffrent et je peux vous dire que ce n’est pas toujours facile pour eux. Avant de lire ce livre et de rencontrer des gens souffrant de ce trouble, je ne connaissais rien du sujet. Ce roman m’a vraiment éclairé et m’a fait comprendre d’à quel point ils se sentent incompris de soi et de tous.

Cette histoire m’a énormément touché. L’auteur a su captiver mon attention d’une telle sorte que je voulais connaître la suite. Je voulais aussi en savoir davantage sur le personnage principal pour comprendre comment il se sentait et comment il voyait la vie.

Je conseille ce roman aux gens âgés de 14 ans et plus.

Note globale : 8 / 10

Montagne russe

montagnes-russesInformations générales

Auteure : JoÈve Dupuis

Nombre de pages : 336

Date de parution : Janvier 2015

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16.95$

Résumé

Le 31 décembre à minuit, ma meilleure amie Stéphanie et moi, on a formulé le souhait de trouver l’amour avant la fin de l’année scolaire. En fait, on s’est promis de sortir avec les jumeaux Perron, les plus beaux gars de l’école, pour qu’ils soient nos cavaliers au bal de fin d’études.

Mon amie ne croyait pas que c’était possible, mais, maintenant qu’elle fréquente Jeff Perron, elle se met à penser que les rêves peuvent devenir réalité. Pour ma part, le conte de fées s’avère désastreux. Oui, je me suis rapprochée de Joe, mais pas comme je le voulais. Et, si elle apprenait ce que j’ai fait le soir de la Saint-Valentin, Steph ne voudrait sûrement plus rien savoir de mon amitié…

Elle commence d’ailleurs à me trouver intense. Elle dit que je suis obsédée par mon beau jumeau, que j’ai des comportements un peu fous. Elle ne comprend pas mon attitude, les highs et les downs qui ponctuent mon quotidien. C’est pourtant normal d’avoir les émotions en montagnes russes, à mon âge… non ?

Dorothée souffre en fait, sans le savoir, de bipolarité, cette maladie trop fréquemment ignorée et bafouée par les préjugés. Peu importe leur âge, les gens qui en sont atteints ont souvent peur de l’avouer, même si le diagnostic et les médicaments leur ont sauvé la vie. Une vie qu’ils peuvent maintenant mener de façon plus équilibrée.

Avis

La bipolarité… Plusieurs personnes en sont atteintes sans jamais le savoir. Nous avons tendance à penser que c’est une chose qui est sans importance, mais en fait, non. C’est une maladie qu’il ne faut pas prendre à la légère et qu’il faut soigner. Dorothée en est malheureusement atteinte et c’est ce qui fait place à son comportement changeant de minutes en minutes.

C’est une histoire remplie de rebondissements qui nous laisse sans voix. Dorothée a su me faire comprendre comment les personnes bipolaires se sentent, surtout quand ils apprennent qu’ils sont atteints de cette maladie. Le fait qu’elle est adolescente, nous prouve qu’elle peut arriver à n’importe qui à n’importe quel moment. C’est une histoire des plus touchantes que j’ai pu lire dans ma carrière de lectrice. Même si parfois, ses agissements étaient un peu osés, elle a su me charmer et m’a donné l’envie de l’aider.

C’est une très belle histoire que je vous recommande, même si parfois, vous risquerez d’être choqué. Je le conseille donc à toutes personnes âgées d’au moins 14 ans et plus. 😉

Note globale : 9.1 / 10

 

Fille à vendre

fille--vendreInformations générales

Auteure : Dïana Bélice

Nombre de pages : 296

Date de parution : 10 avril 2013

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16.95$

Résumé

Leïla est une jeune fille de quinze ans. Avec de grands rêves. Avec des espoirs. Avec des envies de liberté. Mais par-dessus tout, elle souhaite trouver l’amour, le vrai. Bref, Leïla est comme toutes les autres filles de son âge.

Du jour au lendemain, elle voit son quotidien paisible s’écrouler. Bouleversée par les agissements de Patrick, son chum, incapable de supporter les moqueries et la cruauté de ses camarades d’école, Leïla prend la fuite. À l’abri de ce qui la fait souffrir, loin de la maison et de sa famille qui ne la comprend pas, elle rencontre le beau Jonathan. Un gars vraiment cool, qui lui fait réaliser que ses rêves, même les plus fous, sont à sa portée.

Pendant plusieurs semaines, Leïla mène la grande vie. Il n’y a plus d’interdits. Grâce à Jonathan, elle se sent comme une adulte, en plein contrôle de sa vie. Les amis du jeune homme – qui le surnomment Young Gun – l’ont acceptée comme si elle était des leurs. Pour une fois, elle se sent à sa place. Appréciée, désirée. Son beau prince l’initie à tous les plaisirs. Mais la fête finit par mal tourner. La vie rêvée se transforme en cauchemar et le réveil est brutal. Sauvage. Inhumain.

L’exploitation sexuelle des jeunes filles par les gangs de rue est un sujet tabou parmi tous les tabous… C’est toutefois le sort que connaissent bien des adolescentes au Québec. Sans voile ni censure, Leïla raconte son histoire en espérant qu’elle permettra à d’autres, comme elle, d’ouvrir les yeux et de tout faire pour s’en sortir. Et éviter les pièges.

Cliquez ici pour lire un extrait

Avis

Fille à vendre… Tout est dans le titre. Il n’y a rien de plus inhumain que de vendre des filles pour gagner de l’argent. Malheureusement, Leïla en a été l’une des victimes, la victime de ses gangs de rue qui ne pensent qu’à faire du revenu. Accrochée et manipulée par celui qu’elle aime, Leïla n’a pas pu prévoir ce qui allait lui arriver. Une vie pénible et non désirée pour tous l’attendait. Dans son cas, l’amour était malheureusement plus fort que tout au point de lui faire effectuer des choses qu’elle ne voulait pas pour garder celui qu’elle aime.

L’auteure nous fait ressentir les émotions des personnages d’une façon tout à fait remarquable. Elle a su nous faire comprendre comment le processus de la vente de fille se produit sachant que c’est l’un des sujets le plus tabou. Ce roman est très bien détaillé et raconté. Une fin surprenante qui vous laissera sans mot vous attend. 😉

Je le conseille à tous ceux qui veulent en savoir plus sur le sujet et à toutes personnes âgées d’au moins 14 ans et plus.

Note globale : 8.8 / 10

Au-delà des apparences

audeladesaparencesInformations générales

Auteure : Isabelle Boisvert

Nombre de pages : 272

Date de parution : 6 août 2014

Maison d’édition : Éditions de Mortagne

Prix : 16.95$

Résumé

Si on m’avait dit, il y a quelques années, que je triperais sur Stéphanie Dubuc, je ne l’aurais jamais cru. Mais voilà, maintenant, je suis pris au piège. Je suis tombé sous son charme et je n’arrive plus à me la sortir de la tête.

Tous les autres considèrent Stéphanie comme une nerd, une rejet, mais pour moi, c’est la fille la plus parfaite de l’école. Toutefois, quand on est un sportif populaire, on n’a pas le droit d’aimer ce genre de personnes. On se fait juger et nos amis pensent qu’on est fou, qu’on est devenu loser, comme ces gens que tout le monde écœure parce qu’ils sont différents. J’en ai assez. Faut que ça arrête. Ça va trop loin !

Stéphanie croit que je la niaise, mais c’est faux ! Je l’aime tellement… Je dois réussir à la convaincre que mes sentiments sont réels. Je dois faire changer les mentalités dans cette école. Je dois surtout faire du ménage dans mes amis, parce qu’ils n’ont peut-être pas tous une influence positive sur moi, finalement.

L’intimidation fait rage plus que jamais dans les écoles et elle a des conséquences désastreuses sur l’estime des adolescents. Quand on est témoin d’actes violents, et même de propos déplacés, on ne devrait pas garder le silence, mais dénoncer ceux qui s’amusent aux dépens de leurs victimes. Parce que les gestes font mal sur le coup, mais les paroles provoquent bien souvent des blessures pour la vie.

Avis

L’intimidation est sûrement le sujet le plus tabou qu’il soit durant le parcours scolaire, puisqu’elle fait beaucoup de ravage quand quelqu’un s’en sert contre une autre personne. Mais, c’est souvent quand on s’y attend le moins qu’elle nous attaque…

Dans cette histoire, Stéphanie agit par crainte. Elle n’ose pas faire face à l’amour de David par peur que celui-ci ne veule d’elle que pour la niaiser. Mais, elle doit savoir que, parfois, il faut regarder au-delà des apparences.

Cette crainte, on peut la ressentir parfaitement. L’auteure développe l’histoire avec brio, de telle sorte qu’on peut facilement suivre le cheminement de la relation entre Stéphanie et David. De plus, les sentiments que David ressent sont vraiment bien montrés et, à chaque page, on a l’impression de mieux en mieux le connaître, comme si on le connaissait réellement.

Je le conseille à tous ceux qui sont touchés de près ou de loin à l’intimidation, puisque c’est un sujet qu’on ne doit pas prendre à la légère.

Note globale : 8.6 / 10